Catégorie: Culture & patrimoine

Trésors pévélois : le parc et le château de l’abbaye de Cysoing

 

Partons à la découverte des trésors de la Pévèle !

Françoise Gomès, greeter de Nord Tourisme, a emmené un groupe d’amateurs d’histoire et de vieilles pierres pour découvrir les lieux, sur le thème « entre Histoire et nature ». C’est que le parc de l’abbaye de Cysoing et son château valent vraiment le détour.

Visite guidée par le premier magistrat de la ville de Cysoing et propriétaire des lieux, Benjamin Dumortier.

photo 2 (2)

Le domaine, alors possédé par de riches Anglais, a été acquis par la municipalité de Cysoing en 2007.

Le maire nous guide à travers le parc et révèle des pans d’histoire de la fameuse abbaye de Cysoing. De celle-ci, fondée en 833 par Evrard de Frioul et sa femme Gisèle, petite-fille de Charlemagne, il ne reste que quelques bâtiments le long de la rue Gambetta, le mur d’enceinte mais aussi des grottes issues de l’accumulation des pierres de l’abbaye qui fut entièrement détruite à la Révolution.

Louis XV y séjourna durant son passage à Cysoing ; un membre de clergé qui l’accompagnait écrivit même, dans le compte-rendu de ce séjour, que le roi, en arrivant, après de longues heures de route sans s’arrêter, pissa contre les pilastres de l’entrée !

Après avoir admiré la perspective tracée par les deux longs miroirs d’eau, le petit groupe se rend au bout du parc, près duquel se dresse un petit belvédère et plus à droite, une maison remarquable qui enjambe un cours d’eau.

photo 2 (3)

Ensuite, nous effectuons un petit détour par la pyramide de Fontenoy.

Nous apprenons que cet obélisque fut érigé en 1750 pour commémorer le séjour du roi à Cysoing en 1744, un an avant la bataille de Fontenoy (dans l’actuelle Pévèle belge, au sud-est de Tournai) qui eut lieu en mai 1745.

Au bout des pièces d’eau, s’élève le château de l’abbaye.

photo 1 (2)

Edifiée à la fin du XVIIIe siècle, cette copie du Petit Trianon de Versailles a été retravaillée cent ans plus tard par Léonce Hainez, architecte du théâtre Sébastopol à Lille.

Ces travaux, qui lui ont donné le style néoclassique alors en vogue à l’époque, lui ont valu son inscription aux monuments historiques en 2008.

Actuellement en cours de rénovation, le château devrait abriter les bureaux de la mairie.

Retrouvez toutes les photos de la balade sur le Pinterest de J’aime la Pévèle

Parc de l’ancienne abbaye : ouvert aux visiteurs, 59830 Cysoing

 

L’art et la nature, en avant marche dans la Pévèle !

 

L’édition des Rand’Arts 2014, c’est ce week-end.

Suivez Marie Lagouge, de la communauté de communes Pévèle-Carembault et partez à la découverte de nos sentiers de Pévèle et de nos artistes et artisans d’art !

6. Mérignies Pont à Marcq

Coutiches, Templeuve, Ennevelin, Chemy et Gondecourt vous ouvrent leurs portes.

Programme  et horaires : Rand Art

Contact : marie-pays.pevelois@orange.fr

Un grand week-end pour (re)découvrir les richesses de la Pévèle

 

Beaucoup des richesses de notre territoire ouvrent leurs portes à l’occasion des journées européennes du patrimoine qui ont lieu ce week-end.

Alors, où traîner vos guêtres pour en voir plein les mirettes ? Suivez le guide de J’aime la Pévèle, par commune et par ordre alphabétique !

Bachy-3--IMG_9047-25 juillet 2014

BACHY

Chapelle sépulcrale Dim. 10h-16h

Elle abrite les gisants des Seigneurs de Tenremonde, Seigneurs de Bachy.

Place de la Liberté, Bachy

BERSEE

6e journée des peintres et des dessinateurs Dim.

Place du Maréchal Alexander – 59235 BerséeBOUVIGNIES

Maison de la colombophilie et du patrimoine local  Sam. 14h-18h, Dim. 10h-12h et 14h-18h

Ancien pigeonnier seigneurial du XVIIIe de la famille de Nedonchel, il est intégré dans le mur d’enceinte de la basse-cour du château. Il contient un musée sur la colombophilie et l’histoire locale, qui a été entièrement réhabilité entre 2010 et 2013. Voir le détail ici.

Rue de la Place
59870 Bouvignies
Téléphone 03 27 91 24 51
Courriel bernard.monnier421@orange.fr

BOUVINES

Monastère de Bouvines Sam. & Dim. (tous les horaires ici)

Terminée en 1884, cette église de style néo-gothique s’est inspirée de l’architecture du XIIIe siècle. Les 21 vitraux de l’église ont été construits entre 1890 et 1910. Ils évoquent la bataille de 1214 entre Philippe Auguste et les Colisées sous un angle hagiographique.

ENNEVELIN

Randonnées le long de la Marque Dim. à 9h30 (rdv devant la mairie)

Hôtel de Ville 10h-12h30 et 14h30-18h

Les Marais d’Ennevelin, de la Comtesse de Flandres à nos jours / Concours de photos à reconnaître.

GRUSON

Eglise Notre-Dame de la visitationSam. & Dim.

Seul le clocher (1780) est un témoin de l’édifice primitif où dominent plutôt les courbes et une architecture de brique, pierre blanche et grès. Le bâtiment s’inscrit dans le charmant village de Gruson, « la petite suisse du Nord » aux voyettes verdoyantes et aux fermes typiques de la Pévèle.

ORCHIES

La Maison Leroux Sam. & Dim. 14h-18h

La maison Leroux accueille le visiteur dans deux espaces complémentaires illustrant symboliquement l’histoire de la plante entre hier, aujourd’hui et demain : la demeure familiale (grande maison de maitre des industriels Leroux fin XIXe) et le bâtiment contemporain en verre, ouvert sur le parc de la demeure (fin XXe).

MARCHIENNES

Ancienne Abbaye Sam. à 14h30

Visite en extérieur des vestiges de l’ancienne abbaye. Départ du Musée. Environ 1 h de visite.

Musée de Marchiennes Sam. & Dim. 10h-12h et 14h-18h

Période architecturale : XVIIIe siècle. Actuel bâtiment municipal, anciennement pavillon d’entrée de l’abbaye bénédictine qui abritait le bailliage et des prisons.

Exposition de photographies sur le thème de la faune, le flore et les paysages de Scarpe-Escaut. Exposition installée dans la salle de Musique de Marchiennes.

Place Gambetta
59870 Marchiennes
03 27 94 62 61

OSTRICOURT

Mairie – salle d’honneur Sam. & Dim. 10h-16h

Construite au début du XXe siècle, la mairie abrite la salle d’honneur qui accueille régulièrement les réunions du Conseil Municipal mais aussi les évènements tels que les mariages, les baptêmes républicains et autres réunions officielles.

SAINT-AMAND-LES-EAUX

Circuit « Rallye photo autour de l’eau » Sam. & Dim. 14h-18h., rdv au port fluvial

Découvrez Saint-Amand-les-Eaux autrement. Gratuit. Renseignements au 03 27 48 39 65.

Circuit « Voie d’eau, chemin de fer » Dim. 9h30-12h30, RDV au port fluvial de la Porte du Hainaut

Découverte du Canal de la Scarpe en transport doux : pédestre, bateau électrique et petit train. Gratuit. RDV Réservation obligatoire au 03 27 48 39 65.

Circuit « L’Abbaye à la lorgnette »  RDV Dim 14h30, 15h30 et 16h30 à l’Office de Tourisme

Circuit pédestre de 30 min. Accompagné par un guide et munis d’une paire de jumelles, prêtée par l’Office de Tourisme, vous voilà équipés pour partir flâner dans les jardins de la Tour, à la découverte du patrimoine Amandine… Les détails architecturaux et symboliques de la Tour abbatiale et de l’échevinage n’auront plus de secret pour vous !

Office de tourisme de la porte du Hainaut, 89 Grand Place à Saint-Amand-les-Eaux. Réservation obligatoire au 03 27 48 39 65.

Thermes de Saint-Amand-les-Eaux Dim. 14h-18h

Établissement du XXe siècle pratiquant des cures médicalisées de 3 semaines (rhumatologie et voies respiratoires), des mini-cures de 6 et 12 jours (même spécialité) et des remises en forme: forfaits découverte thermale, aquagym et soins esthétiques.

Circuit « Une bulle d’histoire » Dim. 15h, 16h, 17h

L’eau de Saint-Amand-les-Eaux, une eau « miraculeuse ». La visite guidée « Une bulle d’Histoire thermale » sera l’occasion de mieux connaître l’eau de Saint-Amand-les-Eaux qui est à l’origine des premiers thermes construits par Vauban au XVIIe siècle. Des personnages illustres tels que l’archiduc Léopold d’Autriche et Louis de Bonaparte ont bénéficié des vertus de cette eau. Aujourd’hui, l’établissement thermal de Saint-Amand-les-Eaux, continue à être reconnu pour ses bienfaits thérapeutiques.

Rdv aux jardins des thermes

Musée de la tour abbatiale Sam. & Dim. 10h-12h30 et 14h-18h

Tour et porche de l’ancienne église abbatiale bénédictine du XVIIe siècle qui a fait l’objet d’un vaste chantier de restauration de 2004 à 2012. Après 8 ans, ce patrimoine est enfin dévoilé pour retrouver toute sa splendeur d’origine.

Echevinage Dim. 10h-12h30 et 14h-18h

Ancienne entrée principale de l’abbaye du XVIIe. Le monument abrite différentes salles dont le salon décoré par Louis Watteau.

Grand’Place de Saint-Amand

Port fluvial Sam. & Dim. 14h-20h

Eglise Saint-Martin Dim. 10h-18h

Eglise dédiée à Saint-Martin au XVIIIe s. Stalles provenant de l’abbaye de St-Amand, XVIIe s. Fonts baptismaux, XVIe s. Chemin de Croix, classé, du peintre Lucien Jonas…

TOURMIGNIES

Eglise Saint-Pierre Dim. 14h-17h30

Portail de 1716. Chapiteaux tournaisiens du XIIIe siècle. Colonnes et chapiteaux du XVe siècle. Chœur principal construit vers 1465. Fonds baptismaux vers 1521. Chapelle de la Vierge vers 1465.

WARLAING

Eglise Notre-Dame de l’Assomption Sam. & Dim. 10h-12h 14h-18h

WATTIGNIES

Exposition – Salle Marcel Hugot Sam. & Dim. 10h-18h

Expo sur le Général de Gaulle et sur la libération de Wattignies et sa région les 3 et 4 septembre 1914.

Exposition de véhicules et de matériel militaire de la seconde guerre mondiale. Installation d’un camp et organisation de petits défilés. Pâture Passérieux située entre le Centre Culturel Robert Delefosse et la salle Marcel Hugot.

Maison de la confiserie Sam. 14h-17h Dim. 10h-12h30 et 14h-17h

Les visiteurs peuvent découvrir au travers des collections l’histoire du sucre et des confiseries du Nord. Exposition du matériel de confiseurs. Démonstration de la fabrication du berlingot de Wattignies.

24 Rue Guynemer, 59139 Wattignies
03 20 96 03 46

Eglise Saint-Lambert Dim. 14h30

Abside du XIe siècle, chœur du XIIe siècle, cloches du XVIe siècle, nef du XIXe siècle, retable du XVIe siècle.

 

Plus d’infos sur http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/ et sur http://www.tourisme-paysdepevele.fr/fr/

 

Pévèle en Selle : les associations au rendez-vous !

 

Pour cette 3e édition de Pévèle en Selle, le grand rendez-vous équin en Pévèle a eu pour thème le cheval et le handicap.

Porté par le Pays Pévélois et notamment Marie Lagouge, avec la coopération du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut, cet événement rassemble les acteurs du cheval mais aussi des associations culturelles et sociales pour décliner la passion du cheval sur la pelouse de Saméon.

Attelages, promenades en calèches, baptêmes de poney… de nombreuses activités furent proposées, autour du cheval et du handicap, par plusieurs associations comme les Ânes des Grands Rignains, Handicheval Nord-Pas-de-Calais, l’association lilloise d’attelage, les Traits du FAR ou encore les Sabots de Caudescure.

Lorsque la pluie s’est faite intense, les participants ont pu se réfugier sous les tentes et déguster les gaufres et crêpes cuisinées par les bénévoles des Hiboux. Cette association de Mons-en-Pévèle, présidée par Annick Jouglet, accueille des personnes en situation de handicap dans sa mini-ferme pédagogique et pratique l’asinothérapie, ou comment soigner grâce au contact avec des ânesâne

parcours sensoriel

 

 

Pour petits ou grands, Brigitte Raux, présidente de l’association Don de Soie à Cysoing, a imaginé un parcours sensoriel mêlant le sable, les galets, les feuilles et beaucoup d’autres matières afin d’aiguiser le toucher.

 

 

 

Tout au long de cette journée, un parcours artistique a été proposé à tous, fruit d’un travail collectif entre plusieurs associations culturelles du territoire : la troupe de l’Oiseau Lyre d’Orchies pour les chants, les danses et les arts du cirque, celle de Delirium Très Gros de Mouchin pour la méditation pleine conscience, l’Atelier à Landas pour la partie théâtrale et Comédia d’Aix.

Photo prise par L'Oiseau Lyre

Photo prise par L’Oiseau Lyre

Un beau spectacle créé par ces mêmes associations a clos cette belle journée.

 

Les Médiévales de Bouvines : le programme dévoilé !

 

Oyez oyez chers Pévélois férus d’Histoire et surtout de festivités en tout genre !

bouvines casques

Le samedi 5 et le dimanche 6 juillet, Bouvines se met aux couleurs du Moyen-Âge pour accueillir les Médiévales. Au cours de ce week-end fou, vous pourrez découvrir le temps des chevaliers sous tous ses aspects et ainsi allier le goût de l’Histoire au plaisir des sens ; décryptage et mise en bouche :

12 Marotte et Musards (1)

Découvrir : un monde historique, avec ses campements médiévaux, l’art de la guerre

Apprendre : la poterie, la tournure sur bois, la calligraphie

Goûter : la cuisine médiévale

Entendre : des récits du Moyen-Âge, des contes et légendes

Voir : les géants qui investissent l’espace

Et le clou de la journée : le spectacle Son & Lumière ! (complet)

 

Samedi 5 juillet de 14h à 22h et dimanche 6 juillet de 10h à 22h. Tout le programme et les infos pratiques ici.

 

La fête de la musique à Aix, un événement pévélois !

 

Cette année, grâce à l’association aixoise « Les Amis de la musique » dirigée par Franck-Yves Beauprez et au soutien de la municipalité, ça va remuer à la salle des fêtes !

9 groupes triés sur le volet

Tout au long de cette journée exceptionnelle, vous pourrez faire déguster à vos oreilles pas moins de 9 groupes sélectionnés, avec une dominante de rock grâce aux reprises de Muse, de Led Zeppelin, d’ACDC et de Metallica. Sont à découvrir également des compositions de jazz, soul caribéenne et pop rock. En somme, il y en a pour tous les goûts !

Un Aixois à l’honneur

Romain Vanhems, 26 ans, Aixois et fan de Muse, est batteur de l’un de ces « Tribute Bands« , ces groupes qui reprennent exclusivement un groupe souvent légendaire.
fury museIl nous explique le projet de « Fury », qui jouera à 14h45 : « c’est un jeune projet musical qui est le fruit d’une rencontre de 5 musiciens autour d’un objectif commun : reprendre le célèbre groupe MUSE. Depuis quelques mois, les membres de cette formation préparent une setlist composée des plus grands succès du groupe britannique. Ils présenteront pour la première fois leur projet le 22 juin prochain dans la Pévèle dans le cadre de la fête de la musique d’Aix« .

D’ailleurs, le saviez-vous ? Les liens entre Aix et la musique ne cessent de se resserrer car un studio d’enregistrement y est désormais établi : le Woody Wood Studio, dirigé par Thierry Bricquet.

Dimanche 22 juin 2014 à partir de 13 h à la salle des fêtes d’Aix, rue Gaston Vérité

 

Bouvignies : la Maison de la colombophilie et du patrimoine local

 

A Bouvignies, un ancien pigeonnier du XVIIIe siècle abrite un musée de la colombophilie depuis 1989. Cela vaut le détour…

Vue générale_BHA_B MONNIER

Une association pévéloise impliquée dans la rénovation du musée

Particularité : c’est l’association « Bouvignies hier et aujourd’hui » qui assure l’animation du lieu. Cette association promeut l’histoire locale par différentes actions ainsi que des recherches et des publications sur les estaminets, les églises, les châteaux…

En 2009, la commune de Bouvignies et l’association engagent la rénovation du musée, avec le concours du Parc Naturel Scarpe-Escaut, du Pays Pévélois ainsi que du conseil général du Nord. Un étudiant en master 2 en patrimoine s’est investi dans le projet, qui a abouti à la transformation de l’intérieur de cette tour de briques du XVIIIe siècle, à travers également l’ajout d’un volet dédié à l’histoire locale.

Visite guidée

IMAG0325

Bernard Monnier, secrétaire de l’association et passionné d’Histoire, nous a fait visiter le musée tout à fait étonnant qu’abrite le bel édifice, sur cinq niveaux reliés par des escaliers de bois en colimaçon.

Au rez-de-chaussée, l’histoire bouvignienne est à l’honneur, avec l’exposition «  Bouvignies et les Bouvigniens pendant la guerre de 14-18 » récemment inaugurée.

IMAG0329

L’histoire locale continue au premier étage, avec un arbre de la dynastie des seigneurs locaux, des vestiges gallo-romains trouvés dans la Pévèle, à Flines-lez-Râches, Marchiennes, ou encore Orchies. 

 

Des dents de requins provenant de fouilles effectuées à Beuvry-la-Forêt figurent même dans une vitrine !

La colombophilie, une passion nordiste

Le deuxième étage est consacré à l’architecture des pigeonniers, tandis que

IMAG0330le troisième traite plus particulièrement de la colombophilie. Cette discipline, née chez nos amis belges puis importée au France au XIXe siècle, est l’art d’élever et de faire concourir des pigeons voyageurs.

Le saviez-vous ? Le Nord-Pas-de-Calais concentre la moitié des colombophiles de France !

 

 

Au dernier étage, les visiteurs peuvent contempler plusieurs dizaines de pigeons de différentes races, du traditionnel biset aux espèces les plus atypiques, de quoi réjouir les plus jeunes d’entre nous !

 

IMAG0331

 

 

 

 

 

 

 

Ouverture le premier samedi de chaque mois, d’avril à octobre, de 14h à 18h. Visite gratuite. Prochaine ouverture : samedi 7 juin 2014. 

Pour les visites de groupes, s’adresser en mairie : 03 27 91 20 13 ou sur la page « Contact » du site ou à l’adresse contact@bouvignies.net