Râches, Anhiers, Vred : aux confins de la Pévèle

 

A l’extrême sud de la Pévèle, se trouvent 3 villages en bord de Scarpe, la rivière qui marque, au sud, la limite entre la Pévèle, en Flandre française, et le Hainaut. Ce n’est qu’au XIXe siècle que les travaux de canalisation de la rivière furent achevés et qu’elle a pu servir au transport par péniches.

Râches en est l’un des rares passages obligés, à cause des nombreux marais entourant cette rivière.

Le pont de Râches (photo ci-dessous) permet la liaison entre Douai et Lille ainsi que Tournai, dont les routes convergent à son niveau. IMG_2339Le village a connu la richesse apportée par le trafic entre ces villes importantes et les déboires causés par les troupes empruntant le pont lors des guerres nombreuses qu’a connues la région. Le trafic fluvial qui avait amené, près du fameux pont, auberges et hostelleries ainsi que des marchandises de toute nature, a périclité et n’existe plus. L’énorme forteresse qui défendait le passage a disparu depuis 1674. De nos jours encore, le seul passage de la Scarpe dans ce secteur est le pont de Râches qui permet de passer du Douaisis aux anciennes terres de la Châtellenie de Lille-Orchies.

Anhiers fut longtemps isolé au milieu des marais mais le charbon découvert en 1864 dans le sous-sol amorce une ère industrielle favorable.

En 1875, la ligne de chemin de fer reliant Orchies à Douai passe par Anhiers et sort le village de son isolement. Le charbon sera exploité de 1898 à 1922 par la Société Houillère de Flines-lez-Râches. On y comptera jusqu’à 800 mineurs. En 1918, les troupes allemandes détruisent les installations qui seront rétablies en 1920 avec la construction d’un chevalet en béton, un des premiers de ce type. Il reste des vestiges de cette Fosse 2, dont le chevalet :AN_2069

 

Vred voit la fondation de l’abbaye d’Anchin sur une portion de son territoire en 1079.

En 1712, un fort établi pour défendre le pont de Vred est emporté par les troupes françaises qui, après avoir gagné la bataille de Denain, assiègent la ville de Marchiennes.

La chapelle Notre-Dame d’Assistance est édifiée au XIXe siècle près de la Scarpe par les mariniers après un sauvetage jugé miraculeux : un enfant tombé d’un bateau et apparemment noyé sous l’embarcation revient à la surface, sain et sauf.

Le café Le Ramier (photo ci-dessous) est le siège des colombophiles ou « coulonneux » du secteur.VR_2092Société historique du Pays de Pévèle paysdepevele.com

 

Françoise Verrier

Société Historique du Pays de Pévèle (SHPP)
3 rue Neuve, 59242 Templeuve
www.paysdepevele.com

Retrouvez sur notre Pinterest toutes les photos de Râches, Anhiers et Vred, prises par Michel Beaumont de Focus Pévèle !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *