Du soleil hawaïen au cœur de la Pévèle

Dans la Pévèle, on chante, on danse, on rit… et on se relaxe !

 

J’aime la Pévèle a rencontré Christelle Gadron, habitante de Mouchin, qui a fondé une troupe de théâtre avant de changer d’activité.

Illustration Christelle Gadron

Christelle, vous êtes passée du théâtre à la relaxation. Racontez-nous d’abord comment est née « Delirium Très Gros », votre troupe de théâtre.

En 2001, j’ai fait partie d’un groupe de mamans de l’école publique de Mouchin qui réclamait l’ouverture d’une quatrième classe. Nous avions décidé de revendiquer cette ouverture avec humour mais ténacité : occupation de l’école pendant un mois avec des animations, déplacement au rectorat coiffées de bonnets d’ânes etc. Résultat : la classe a ouvert et nous nous étions tant passionnées pour la cause que nous avons décidé de continuer sur notre lancée artistique en montant une pièce de théâtre, « Une quatrième classe sinon rien ». Puis l’année suivante, nous avons fondé l’association « Delirium Très Gros ».

Vous avez beaucoup écrit et mis en scène…

Oui, nous avons écrit et mis en scène plusieurs pièces. Pour écrire, je pense qu’il faut laisser faire l’imagination. Si l’histoire se tient, on peut broder autour, ajouter de l’absurde etc. Cela tranche avec mon côté très carré [Christelle est professeur de sciences physiques ndlr]. Le théâtre est authentique, dans les émotions. On chante, on danse… Nous avons également fait pas mal de spectacles d’improvisation.

Il y a trois ans, vous décidez de devenir relaxologue. Pourquoi ce choix ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après 13 ans à plein temps comme mère de famille au milieu de mes 4 filles, je voulais reprendre une activité professionnelle. L’enseignement ne m’attirait plus. Trop de stress. Le choix s’est fait de lui-même.

« Sans » hasard, en vacances dans les Alpes du Sud, je suis tombée dans un endroit où allait se mettre en place du massage bien-être. J’ai alors pris contact avec le directeur et  suivi ma formation. J’y ai travaillé durant trois saisons. Puis en octobre 2010, une nouvelle formation: la « méditation pleine conscience ». Il s’agit d’une méthode très sérieuse, mise au point par Jon Kabat-Zin, et qui a commencé à la fin des années 70 dans des cliniques de gestion du stress aux Etats-Unis, puis en Europe. L’hôpital Sainte-Anne à Paris l’utilise pour soigner la dépression.

Après avoir monté ma société en tant qu’auto-entrepreneur, j’ai commencé en 2011 à donner des cours à l’Association des paralysés de France (APF – www.apf.asso.fr). Jemaîtrise différentes méthodes : la relaxation consciente, l’écoute bienveillante et surtout, la relaxation par le toucher, méthode hawaïenne, à l’huile, appelée lomi lomi, Le lomi lomi vise à rétablir l’harmonie entre le corps, l’esprit et la dimension spirituelle. Il favorise notamment la détente musculaire et la circulation sanguine.

Cette année, je me consacre au lancement de mes activités dans la région, laissant un moment le théâtre de côté.

Savoir se relaxer, c’est à la portée de chacun ?

Bien sûr. La relaxation, c’est le sport du cerveau. Savoir lâcher prise est d’ailleurs de moins en moins évident dans un contexte de fort stress au travail, c’est pour ça que j’essaie d’être au maximum à l’écoute. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en tant que relaxologue, je suis dans l’observation de ce qui est, pas dans le jugement ni un quelconque diagnostic médical, évidemment. Mon but, c’est de proposer une méthode que je pratique moi-même régulièrement, qui a changé ma vie et que je sais efficace. Par les pratiques d’exercices réguliers, au rythme de chacun, dans la bienveillance et l’écoute de soi, la détente apparaît et s’installe. Notre corps et notre esprit s’apaisent.

Illustration C. Gadron 2
Atelier hebdomadaire en Relaxation Consciente, le lundi de 11H à 12h30, 33 place Lisfranc Croisé Laroche à Marcq en Baroeul, participation : 20 €

Infos : christelle.gadron@inspiration-lomi.fr 06 75 78 70 82 www.inspiration-lomi.fr

Idées cadeaux : offrir une séance de relaxation hawaïenne « lomi lomi » pour bien commencer 2014 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *