Naturya, le spectacle reviendra encore plus fort !

 

Un travail extraordinaire, des dizaines d’artistes en répétition pour le spectacle Naturya à Mérignies, 14 000 visiteurs attendus…

Les Ecos Artistiques devaient être la manifestation majeure de la rentrée en Pévèle le week-end des 4 et 5 octobre 2013. Malheureusement, une série d’événements a contraint les organisateurs à reporter ce projet phare.

Axel Montel, directeur artistique, nous explique sa décision de reporter la date du spectacle, qui n’est en aucun cas abandonné. Montel

 

Axel, quelles sont les causes de ce report ?

« Tout d’abord, nous avons subi un coup dur lorsque, un mois et demi avant la manifestation, la banque dont nous étions partenaire s’est brutalement désistée.

La surprise a été d’autant plus grande qu’il avait été convenu que le prêt pour le projet des Ecos artistiques serait octroyé en échange d’une importante visibilité de la banque sur nos supports. 15 000 affichettes marquées de son logo avaient d’ores et déjà été distribuées par des femmes fleurs lors de la dernière foire commerciale de Lille et à l’occasion des 120 ans de l’Institut de Genech.

Cette attitude qui illustre le manque de soutien aux entrepreneurs, ce manque d’implication dans un projet dont l’objectif est de promouvoir les atouts économiques de la Pévèle, un territoire en plein essor.

Ensuite, il y a eu d’autres raisons. Nous avons eu beaucoup de retard de partenaires ou d’exposants dans les versements d’acomptes ou de soldes, ce qui a fragilisé la trésorerie nécessaire au paiement des acomptes des principaux prestataires (technique son, lumière vidéo et bien entendu la scène).

Pourtant, cette manifestation contribue au rayonnement de notre territoire, non ?

Bien sûr ! Cela démontre que la Pévèle a les capacités d’accueillir des spectacles de grande envergure dans le respect de l’environnement. La Pévèle sera forcément gagnante, surtout lorsqu’on sait que des personnes ont réservé des bus en provenance des quatre coins de la France (Bretagne, Alsace…).

Il est important de rappeler au public mais également à ceux qui voudront venir soutenir cet événement, que c’est avant tout une comédie musicale florale unique au monde qui est offerte au public. Je suis heureux de pouvoir permettre à des familles ne pouvant pas s’offrir une place à 60 voire 80 € de venir assister à un tel spectacle.

affiche-REPORT

Quelles ont été les réactions de votre entourage, des partenaires etc ?

A ma grande surprise, j’ai reçu un soutien exceptionnel d’acteurs du territoire, de personnes diverses qui apprécient ma volonté de créer un événement original.

J’ai été également très touché de l’attitude des partenaires et exposants : personne n’a souhaité se désengager… Mieux, nous avons déjà 17 exposants supplémentaires depuis l’annonce du report de la date !

Cela prouve sans doute que le contenu reste pertinent mais aussi que les animations et la philosophie que je souhaite voir dans cet événement reste porteur de sens et de valeurs.

Que retenez-vous de cette épreuve ?

Ce que je regrette à ce jour, c’est le manque de soutien de la région, du département, de la DRAC qui n’ont porté aucun intérêt à cette comédie musicale florale qui attire déjà des producteurs de Mulhouse, d’Angers mais aussi de Russie et du Maroc. Je regrette également le manque d’implication de certaines entreprises qui pourtant mettent en avant dans leur communication le développement durable ou les économies d’énergie.

Mais ce report a forcément une part de positif. J’en retiens que rien n’est jamais facile, mais que dès lors ou la sincérité, le professionnalisme et la transparence sont de mise, alors les choses sont réalisables. Après 2 ans et demi de préparation et la gestion morale de ce report, je me dis que j’ai eu raison de me battre car c’est aussi une grande équipe que je porte et que je défends.

Un message à faire passer ?

Merci pour les nombreux messages de soutiens très touchants ne font qu’augmenter ma motivation pour offrir au public ce grand rendez-vous des Ecos artistiques !

J’espère que d’autres partenaires et soutiens viendront se greffer à ce projet pour démontrer que nous pouvons devenir acteurs et non plus simples spectateurs. »

 

J’aime la Pévèle demeure évidemment partenaire des Ecos Artistiques et vous communiquera, dès que possible, la date du spectacle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *